Suis-je fait pour avoir un animal domestique?

 

En entrant par hasard dans une animalerie, vous tombez en amour avec un petit chiot; il est tellement beau et fin que vous

décidez de l’acheter sur le champ. Quelle erreur! Quelques mois plus tard, votre gentil toutou se transforme en un chien

de grande taille qui détruit tout dans la maison et qui grogne devant vos enfants... Pour éviter une situation de ce genre, il

est primordial de prendre le temps de réfléchir soigneusement à la responsabilité et aux conséquences de la décision

d’acquérir un animal domestique.... Posez des questions et cherchez toute l’information qui vous sera nécessaire pour

prendre une décision éclairée...Suis-je prêt à m’engager à garder mon animal pendant 20 ans? Les animaux domestiques

ne doivent pas être comparés à une paire de souliers que l’on jette après usage parce que la couleur ne vous plaît plus

ou parce que vous ne pouvez plus supporter la présence de poils dans la maison. Ce sont des êtres vivants que nous

devons respecter. La décision de vivre avec un animal domestique devrait être assortie d’un engagement à bien le nourrir

et à s’en occuper du mieux que l’on peut pour des années à venir. Ai-je décidé d’acquérir un animal pour faire plaisir

à mes enfants qui ont promis de bien s’en occuper? Alors là, beaucoup de parents se sont déjà fait prendre en pensant

que leurs grands enfants allaient nourrir et peigner l’animal ou même changer la litière.... Après l’émerveillement de la

nouveauté, les enfants se désintéressent des routines liées à l’entretien du nouvel animal; ils sont bien contents de pouvoir

cajoler et s’amuser avec le petit compagnon mais délaissent rapidement toutes les tâches routinières. Cela est tout à fait

normal pour eux et vous ne devriez jamais les croire quand ils s’engagent à vous aider pour toute la vie du petit animal.

N’ACHETEZ JAMAIS UN ANIMAL PARCE QUE VOS ENFANTS VOUS LE DEMANDENT. Demandez-vous

si VOUS êtes réellement prêt à VOUS occuper d’un petit animal… Mon budget peut-il me permettre de posséder un

animal? ..Cette question particulièrement importante est oubliée par bon nombrede personnes...Il n’est pas suffisant de

calculer le prix d’achat d’un animal, il faut y additionner aussi les coûts d’entretien comme la nourriture, le toilettage, les

accessoires ( bol, litière, cage, etc.) et les frais vétérinaires. Dans la première année, les premiers vaccins, la stérilisation

et les soins préventifs (vermifuge, prévention contre les vers du cœur ou les puces). Évitez donc d’acheter un animal sur

un coup de cœur. La décision de faire l’achat d’un animal domestique devrait être le fruit d’une réflexion bien mûrie...

Vous devriez toujours prendre le temps de vous informer, de discuter avec votre entourage et de peser le pour et le

contre avant de finaliser votre choix.

Texte diffusé avec l'aimable autorisation du journal le PetitMonde.com et du Docteur.Bernard Lemelin: Canada

 

 

counter for myspace